XV – Le Diable

15diable

Le Diable est un personnage mi homme mi femme mi humain mi animal. Il représente les 4 élements avec ecailles/eau, aile/air, feu/ terre rouge et serre/terre.

Il est sur un piédestal : il règne sur le monde matériel.
Il tient deux créatures avec des chaines : Esclavages, domination.

Il marque ainsi un attachement a la terre et au monde physique, et l’attachement que peut aliéner tout été humain a ce qui l’entoure et à sa propre nature.

Cette lame touche à tout ce qui concerne la matérialité : la santé, le sexe, l’argent, les passions amoureuses. il nous pousse à réfléchir à nos pulsions, et à assumer ses désirs. Mais également à notre animalité que nous avons besoin ( sexualité,  ramener à soi, impulsivité) mais mal utilisé nous serons aliénés (comme les deux personnagesà.

Sur certains jeux, il peut être représenté sous les traits de Baphomet ou encore on peut apercevoir les mentions alchimiques solve et coagula sur ses bras : dissolution et recomposition (et fixation). C’est notre matière première, apprendre à le contrôler. Ce n’est pas un moment facile et agréable.

C’est pour cela que cette lame du Diable englobe tout ce qui traite de l’energie : énergie passionnelle, de violence. Attention à l’excès.

Dieu et Diable sont comme le Yin et le Yang : l’un est le maître de la lumière, des vertus et de la Vérité, alors que l’autre est le maître de la nuit, de l’ombre, des secrets et des mystères. Tous deux sont absolument opposés, contraires, et néanmoins complémentaires. L’un n’existerait pas sans l’autre.

Cette lame peut représenter l’Enfer chrétien ou Mythe de la Caverne de Platon (des hommes attachés voient le monde par des ombres déformées et prennent cela pour la réalité).

LeDiable

On retrouve l’Adam et Eve de l’amoureux. Derrière eux le feu et une grenade (La papesse).
Il a également la même position que le bateleur : un bras vers le haut et l’autre (tenant une torche) vers le bas. La torche nous parle de libérer ce qui nous retient et nous fait souffrir. Le diable nous parle de nos blocages, les deux personnages sont attachés à un piedestal, non pas à lui. Grâce à lui on libère nos démons.

Il est question de liens avec cette lame :  avec les chaines et le fait que le diable soit au dessus des personnages renvoie à une relation toxique dont on ne peut s’échapper, sous l’emprise de quelqu’un ou de quelque chose (addiction). être prisonnier de quelque chose/ quelqu’un / nous (notre colère, notre envie etc..). = Il faut se faire face et à affronter nos peurs.

Notre danger, ce sont nos démons, ce que l’on garde attaché. C’est nous qui choisissons de les laisser attacher.

Au dessus de la tête un pentacle inversé : les énergies vont vers le bas, la Terre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :