XVI – Maison Dieu

 tarot-marseille-maison-dieu-signification

Elle est la lame de la catastrophe imprévisible. Un accident, un avertissement. Mais aussi un changement de plans et un point de non retour. Tout ce qui nous arrive est du à un évènement extérieur, pas à nous. Accepter de perdre de contrôle.

La tour est un symbole d’ascension (on monte) et qui représente le lien entre le haut et le bas. Mais une tour est là pour nous protéger, elle peut représenter nos principes installés et nos protections. Elle condamne ce que nous avons bâti. Nous sommes dans une remise en question. Notre égo s’effondre.

Nous devons détruire pour reconstruire avec l’authenticité de l’etre.

Les autres lames nous ont appris à maîtriser le monde et nous-mêmes. Le Diable (XV) est ensuite venu nous faire prendre conscience que nous pouvions faire encore plus que ce que nous pensions, puisque certains obstacles ne venaient en fait que de l’intérieur. Ainsi nous pouvons nous sentir supérieurs.

Cette tour est la tour de Babel détruite par Dieu : trop d’ambition, d’orgueil et d’ignorance. Les deux personnages subissent le châtiment de la colère divine. Par réflexe, ils se retiennent par les mains, cela signifie qu’ils pourront, ainsi, se relever après cette sévère leçon.

Cela peut être violent. Et nous marquera.
On sera puni d’avoir ignoré quelque chose, des lois.

Nous avons privilégié le matériel, et même si tout disparait nous seront toujours là. On fait l’erreur de nous identifier à ce que nous avons. On ne fera plus l’erreur de nous perdre derrière des apparences.

La destruction n’est pas totale, c’est un avertissement

rider-waite-maison-dieu-signification

Ces personnages peuvent représenter ceux du Diable. Le travail sur les passions a commencé, mais comme la position des hommes est différentes : le changement, la force n’est pas donné de façon égale.

Nous nous sommes identifiés à ce que nous avons construit. Ces hommes habillés richement se sont identifiés à la tour qu’ils ont construits, à la couronne sur celle ci. Ils s’étaient confondus avec et avaient oublié qui ils étaient vraiment.

La tête en bas, comme le pendu : ils voient tout cela d’une façon nouvelle. Cessons de chercher dieu dans le ciel, il est sur la terre. La Lame nous demande de nous souvenir de VITRIOL.

L’Eclair arrive du divin, comme une révélation qui vient contredire ce que nous pensions, nos principes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :