Green Man

Photograph by Alex Ramsay / Alamy

Vous vous êtes sûrement déjà retrouvés devant ce mystérieux Homme Vert. Devant des immeubles, dans des chapelles ou églises ! C’est un motif ornemental assez répandu qui représente un homme avec des feuilles sortant de sa bouche ou encore un homme entouré de  branchages. On l’appelle L’Homme feuillu ou le Green Man.

Je crois que j’ai un problème avec la couleur verte en ce moment ! C’est La Lune Mauve qui m’a donné l’inspiration d’écrire dessus, elle a écrit un superbe article sur la Rosslyn chapelle vers Edimbourg !

On croise souvent ces green men dans les monuments religieux, j’avais une seule version de leur signification et j’ai voulu en savoir plus!

Il y a beaucoup d’article anglophone dessus mais malheureusement très peu de choses en français !

Pour certains il représente un esprit protecteur de la nature. Il connaît la nature, la crée, l’observe. Il est celui que l’on retrouve au printemps pour le retour des bourgeons et qui disparaît en hiver. Il fait ainsi le lien entre un culte païen et les chrétiens. (mais pourquoi les avoir laissé dans une cathédrale ?). Il est le rappel du cycle de la nature, il débute les cycles. De l’espoir qui arrive, de la régénération et renaissance, il est en lien avec la fête de Beltaine qui célèbre la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps.

C’est une force végétale en sommeil qui va se révéler à une certaine période (lui au printemps) pour faire découvrir ce nouveau cyclce.

Dans plusieurs traditions il est assimilé à Osiris (je vous renvoie à mon article sur le vert !), le chevalier vert, Khidr, ou … les fées !

 

Pour l’anecdote en rapport avec le pacte, il est dit grosso-modo : que le Bon-Peuple se sentant menacé par l’église, passa un accord avec les tailleurs de pierre. En échange de servir de modèles pour certaines pièces, les élémentaires pouvaient transmettre une partie de leur essence dans ces pierres pour continuer à vivre dans lesdites églises et s’animer au nez et à la barbe des paroissiens. (source)

Dans les églises, cathédrales et autres lieux religieux, ces hommes feuillus ne sont pas placés au hasard. Ils sont souvent vers la porte Ouest. C’est à cette porte que les pèlerins débutaient leur chemin dans la cathédrale. Au fur et à mesure des pas, les ornements et décors changent passant d’un décor très végétal à un décor plus céleste.

L’homme vert c’est donc nous lorsque nous. Au début, nous sommes proches de la Terre et nous souhaitons nous élever.

Et si nous souhaitons faire le lien avec la chrétienté, on peut faire une comparaison avec le Christ qui au fur et à mesure enlève ses scories et s’élève. (j’avais déjà parlé dans plusieurs artcles que je voyais la Bible comme une grande métaphore). On suit ce Green man tout au long de notre parcours.

Aujourd’hui il est souvent représenté dans des films (je pense à Groot dans les gardiens de la galaxie!), comme un dieu-feuille pour que le monde prenne conscience que la nature est vivante, qu’il faut en prendre soin.

Et dans mon cas sa représentation m’a pas mal fait pensé à :

 

Un commentaire sur “Green Man

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :