L’ancrage

J’avais déjà écrit un article sur l’ancrage mais quelque chose clochait. Je ne me retrouvais pas dans les symptômes du manque d’ancrage (se sentir déconnectée du monde réel, ne pas s’intéresser aux activités physiques etc) et pourtant je sentais que j’avais besoin de travailler ce point.

Nous sommes l’arbre, nous sommes l’antenne

L’image de l’arbre est là pour parler de l’ancrage : les pieds dans la terre (racines) et la tête au ciel (feuilles). Mais pour bien s’élever, il faut d’abord une bonne base ! qu’elle soit solide, forte pour que l’arbre que nous sommes ne flanche pas. J’avais déjà compris avec la Tour de Babel (qui est pour moi la même métaphore) et je sais qu’au fond de moi je n’était pas assez solide énergiquement parlant.

J’ai compris ensuite qu’il fallait aller plus loin que le symbolisme de l’arbre. C’était l’Antenne qui allait le plus me parler. Nous sommes comme une antenne, si elle est bien ancrée dans le sol elle va mieux réceptionner les informations. Nous, c’est pareil, plus nous serons ancrés dans la matière, plus nous irons loin niveau vibratoire.

La croyance veut que si nous sommes trop ancrés nous ne sommes pas dans la spiritualité, pourtant c’est tout le contraire. Un bon ancrage permet permet d’établir une meilleure connexion haut/bas et une meilleure réception. Comme nous sommes alignés et plus stables, les informations passent plus facilement et les perceptions se décuplent. Un personne trop « là haut » aura du mal à bien recevoir.

Autre chose, être ancré nous permet de recevoir ce que la terre nous offre mais si nous sommes trop là haut (dans la tête), nous recevrons ce que nous pensons et ce n’est pas toujours positif !

L’ancrage est donc un moyen de se nettoyer, de guérir. Mais aussi de se centrer, se rassembler et s’aligner. Nous nous sentons plus soutenu et plus fort émotionnellement. Je le fais maintenant quotidiennement.


C’est en lisant un livre de magie où l’autrice parle de l’importance de s’ancrer au début d’un travail magique et d’ensuite retourner à la terre ces énergies que j’ai voulu relire sur le sujet. Cela m’a amené au livre Spiral Dance de Starhawk.

Les racines

– En premier, l’ancrage c’est déjà se connaître et connaître ses racines : qui sommes nous, quelles sont nos croyances. C’est ainsi que j’ai mis sur papier tout ce dont je croyais en magie, en énergie, tout ce que je savais à l’intérieur de moi mais j’avais besoin de le coucher sur papier.

– Nous sommes une métaphore de l’arbre/antenne et nous devons créer une connexion à la Terre. La Terre est un système inépuisable d’énergie (elle la renouvelle, rappelez vous l’arcane sans nom avec le blé !) mais aussi un support.

S’ancrer

Voici l’exercice d’ancrage que je fais maintenant quotidiennement :

  • Etre assis ou debout, le dos bien droit (toujours cette image de l’arbre!)
  • faire des respirations avec le ventre
  • Imaginer que sous nos pieds des racines grandissent pour aller au centre de la Terre
  • Imaginer qu’à travers elle nous prenons l’énergie et sentir l’énergie (la sève) monter à travers notre colonne vertébrale jusqu’au haut de la tête pour faire ensuite le lien haut/bas.

Et lorsque je souhaite renouveler mes énergies je termine comme ceci :

  • Faire un circuit fermé pour retourner cette énergie à la Terre (et qu’elle soit renouvelée), comme si l’arbre que nous sommes avait des branches qui touchaient le sol.

Si vous n’arrivez pas avec l’arbre vous pouvez imaginer une corde dorée qui passe par votre colonne et va jusqu’au noyau de la Terre.

Rendre L’énergie à la Terre

Vous pouvez rendre l’énergie à la Terre si vous vous sentez «trop plein », surtout lorsque vous débutez la pratique de cet exercice. Pour cela asseyez-vous et sentez l’énergie retourner à la Terre

C’est un travail sans fin, nous prenons l’énergie à la terre mais nous devons la lui remettre à la fin. Pourquoi? Car ce n’est pas la notre, elle nous a aidé pour un travail magique mais en la gardant elle peut dégénérer : nous rendre très fatiguée, nerveux etc. La Terre va en plus renouveler l’énergie utilisée.

Pour la rendre il faut que notre corps touche le sol (couché au sol, main à plat ou position de l’enfant au yoga) et imaginer l’énergie couler à travers nous jusqu’à la terre.

« La mise à la terre est importante car elle permet de retirer de la vitalité de la terre, plutôt que d’épuiser la notre. En canalisant l’énergie, cela forme un paratonnerre psychique et le courant va directement à la terre au lieu de « consumer » ton esprit et ton corps. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :